du 12 juillet au 28 août 2021

La Communauté de Communes Piémont-Cévenol nous informe que les dates de ramassage d’été s’effectueront, même les jours fériés :

  • ORDURES MENAGERES : lundi et jeudi
  • BACS/SACS JAUNES : mercredi

Nous vous rappelons que les collectes sont effectuées le matin entre 5 h et 12 h. Nous vous remercions par avance de bien vouloir respecter les consignes de tri et de collecte, notamment :

  • Ensacher vos déchets résiduels avant de les déposer en bac afin de limiter les envols et les odeurs,
  • Trier vos déchets en séparant les emballages recyclables, même les plus petits (plastiques, aluminium, papier, métal, cartonnettes) des déchets résiduels,
  • Déposer vos cartons bruns en déchèterie,
  • Bien vider les emballages recyclables avant de les jeter,
  • Sortir les bacs ou sacs de tri, lorsqu’ils sont pleins, sans les tasser, la veille au soir,
  • Attendre la fin de la tournée pour rentrer vos bacs individuels ou signaler un oubli,
  • Couper vos végétaux qui empiètent sur les voies,

Merci de votre attention particulière pour le bien de tous.

L’influenza aviaire est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse. Elle affecte les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer, dans sa forme hautement pathogène, une maladie pouvant aboutir rapidement à la mort.
L’influenza aviaire fait partie des dangers sanitaires dont la déclaration à l’administration est obligatoire.

Quelles sont les espèces concernées ?
Ce virus est transmissible à toutes les espèces d’oiseaux, domestiques ou sauvages.

Quels sont les oiseaux migrateurs qui peuvent transmettre la grippe aviaire?
Tous les oiseaux sont sensibles à l’influenza aviaire mais la surveillance de l’avifaune porte avant tout sur les familles des anatidés (oies, cygnes, canards,..), rallidés ( ex: foulques,..), laridés (mouettes, goélands, sternes,..), mais aussi les rapaces et échassiers.

L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux.

Considérant l’absence de détection de cas dans le compartiment sauvage depuis plus d’un mois, le niveau de risque épizootique est qualifié de «Modéré» sur tout le territoire de la France métropolitaine.